Photo à la Hune

Voiles de Saint-Tropez 2018

Pour le plaisir de l’œil

  • Publié le : 12/07/2018 - 17:35
pour le plaisir de l'oeil

Rêver, pour le plaisir de l’œil. Rêver sans envier, unique moyen connu de trouver du plaisir à admirer par exemple Magic Blue, ce cotre immatriculé à Londres qui, comme l’an dernier, participera aux prochaines Voiles de Saint-Tropez. Vingtièmes du nom, ces prestigieuses régates méditerranéennes se dérouleront du samedi 29 septembre au dimanche 7 octobre au large des plages de Pampelonne. Plusieurs dizaines de somptuosités sont déjà annoncées pour ce traditionnel rendez-vous de la jet-set marine, dont le nouveau Nahita, un plan Judel-Vrolijk de 93 pieds qui viendra là tirer ses tout premiers bords face à des monstres d’élégance : citons le 100 pieds Tango, tout de noir vêtu, skippé par Marc Pajot avec Thierry Peponnet à la tactique, ou bien Magic Carpet, son demi-frère de chantier, vainqueur de l’édition 2016. Dans la catégorie «plus petite», toujours en monocoques bien sûr, des TP52, des GP42 ou des Swan 50 viendront défier des Farr 40, 46 et 52, des IMX ou d’autres prototypes taillés comme des machines de guerre. L'an dernier, c'est Renata, le TP52 d'Orel Kalomeni skippé par Sébastien Col, qui avait emporté la palme de cette catégorie plus que prestigieuse. Cerise sur le gâteau : comme ces 20es Voiles de Saint-Tropez se devaient de briller d’élégance, une vingtaine de plans Fife, de 11 à 40 mètres, ont été invités sur les bords de la Méditerranée pour fêter un jubilé à la mémoire de l'Ecossais William Fife III, dit «Fife Jr», qui marqua de son talent à la table à dessin un siècle ou presque d’architecture navale.

Les tags de cet article