Actus

Nautic 2018

800 paddles ont rendez-vous sur la Seine

800 stand-up paddles, soit 100 de plus que l’an dernier, seront autorisés à s’inscrire au prochain Nautic Paddle qui se déroulera le 9 décembre prochain sur la Seine dans le cadre du Nautic. Le salon parisien ouvrira ses portes du 8 au 16 décembre 2018.
  • Publié le : 11/09/2018 - 18:23

800 paddles ont rendez-vous sur la SeineChaque année, plusieurs centaines de fan du paddle se retrouvent sur la Seine à l'occasion du Nautic.Photo @ AFP Services

Les 800 riders de ce parcours s’élanceront des quais longeant la Bibliothèque nationale pour descendre le fleuve jusqu’aux quais de port Javel-Bas, dans le cadre de deux parcours réservés aux pros ou aux amateurs en catégorie loisirs. C’est la SNSM qui assurera la sécurité de ce raid dont les départs aux aubes parisiennes donnent lieu à de traditionnels moments festifs en bords de Seine dignes des anciens départs du raid Paris-Dakar le jour de l’An sur la place de la Concorde.

Les demandes d’inscriptions étant toujours largement plus nombreuses que le nombre de participants autorisés pour des raisons de sécurité – bien qu’il ait été augmenté cette année –, les organisateurs ont d’ores et déjà prévu d’ouvrir le guichet de demandes entre le 14 septembre et le 1er octobre via leur site www.nauticpaddle.com puis de réaliser un tirage au sort des 800 heureux élus le 4 octobre suivant.

Parallèlement à ce grand raid populaire – la plus importante concentration de paddle connue au monde –,  le World Tour de l’Association of Paddlesurf Professionals (APP) organisera en même endroit les 8 et 9 décembre la troisième et dernière étape de son championnat à l’issue de laquelle sera couronné le champion du monde 2018 de l’APP World Tour.

«Il existe deux principales disciplines dans un championnat du monde : les technical races et la longue distance» explique Serge Lougarot, Conseiller Technique National (CTN) à la Fédération Française de Surf en charge plus spécialement de cette discipline.

«Dans les technical races, il s’agit de parcourir des bouycles sur un parcours avec ou sans vagues. C’est beaucoup plus spectaculaire avec des vagues, précise le CTN. Pour la longue distance, sur 10 ou 20 kilomètres, le premier arrivé a gagné, tout simplement».

«Actuellement, ce sont les chinois qui sont champions du monde mais la France n’est pas pour autant –ridicule- dans cette discipline, conclu Serge Lougarot. Olivia Piana, par exemple, est vice-championne du monde et Amandine Chazot a longtemps régné sur la discipline du sprint sur 200 mètres. Titouan Puyot, lui, a été champion du monde en 2014». 

Les tags de cet article